On s'impatiente ? pas de panique dans quelques instants votre page s'affichera

au-delà de notre essence. :: David a battu Goliath
au-delà de notre essence.  Index du Forum

au-delà de notre essence.
Discussions de tout et de rien , selon les états d'âme et tout ce qui nous touche .Franco-anglais.Bienvenue à tous.Welcome to all.


David a battu Goliath

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    au-delà de notre essence. Index du Forum -> Notre quotidien- Everyday life -> Nouvelles du Monde -World news
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 1 Juin - 10:11 (2012)    Sujet du message: David a battu Goliath Répondre en citant

 La bataile a duré 11 mois, ce qui n'est rien pour ce genre de combat




Mine à Kakadu Photo Filckr (CC) Albert OG
L’extension du parc national de Kakadu à un territoire aborigène riche en uranium ne fait pas les affaires de la société française Areva et relance le débat sur l’exploitation minière des terres aborigènes.

Le 28 juin prochain, le Comité du patrimoine de l’Unesco devrait se prononcer sur l'extension du parc national de Kakadu dans le territoire du nord. Jeffrey Lee, aborigène et chef de clan a fait don au gouvernement australien de ses terres ancestrales pour qu’elles fassent partie du parc national Kakadu. Le parc, classé depuis 1979 au patrimoine mondial de l’humanité, sera donc agrandi pour inclure des milliers d’hectares de terres, dont le territoire de Koongarra dont une portion recèle 14.000 tonnes d’oxyde d’uranium.

Jeffrey Lee aurait pu devenir riche s’il avait laissé la compagnie française Areva, exploiter 14.000 tonnes de minerai d’uranium du site dont il est le dernier gardien. Mais Jeffrey Lee est un homme plutôt timide qui fuit la publicité. "Je ne suis pas intéressé par l’argent, j’ai un boulot, je peux acheter ma bouffe, je peux aller à la pêche et à la chasse, c’est tout ce qui m’importe " a-t-il déclaré en 2007 à The Age, dans une de ses rares interviews.

Depuis des années le Conseil du territoire du nord (le gouvernement local), favorable à l’exploitation minière, avait différé de transmettre le don au gouvernement en raison de l’offre de la société française Areva qui lui faisait espérer la location de 12,5 km2 pour l’extraction de l’uranium.

Jeffrey Lee se bat depuis des années pour préserver ses terres de l’exploitation minière. "Ce sont des sites sacrés, ce sont des sites funéraires, c’est ma responsabilité de veiller sur eux" a-t-il déclaré en 2007. Le site possède des peintures rupestres vieilles de milliers d’années et le gisement de Koongarra est à 3 km de Nourlangie Rock, l’un des lieux du parc le plus visité par les touristes.

Le Parti travailliste au pouvoir en avait fait la promesse; le Parc national de Kakadu inscrit sur la Liste du patrimoine mondial devrait s’agrandir avec la région de Koongarra au nord est du parc. C’est chose faite.

Cependant, le géant français de l’énergie qui est en pourparlers depuis des années avec les autorités locales pour l'exploitation minière du site, fait pression sur cette décision et aurait officiellement demandé le retrait de la proposition d’inscription de la région de Koongarra, proposition qui figure à l’ordre du jour de la 35ème session du Comité du patrimoine mondial prévue à Paris. Le gouvernement australien a refusé et a envoyé à Paris une délégation de 6 personnes pour appuyer la nomination de Koongarra, dont Jeffrey Lee.
David contre Goliath


Pendant des décennies, l'extraction d'uranium a été un sujet délicat pour les peuples aborigènes. Dans les années cinquante et soixante, des centaines de communautés autochtones ont été autorisées à pratiquer l'élevage de bétail, alors que les gouvernements australien et britannique pratiquaient en même temps des essais d'armes atomiques dans le désert du sud de l'Australie, et au large des côtes occidentales du territoire. Par la suite, de nombreux aborigènes ont été victimes de graves problèmes de santé, développant des cancers ou des maladies inexpliquées.
Un rapport parlementaire de 1997 a décrit les effets dévastateurs de la mine de Rum Jungle au nord, où le drainage minier à base d'acide "a détruit toute vie animale et végétale sur 10 km de la rivière Finnis". L'histoire de l'extraction d'uranium en Australie et son impact sur les peuples autochtones est déplorable. Les anciennes mines ont laissé les zones si dégradées que leurs propriétaires traditionnels sont aujourd'hui dans l'incapacité de les utiliser.
Des mines comme Ranger, située aussi dans le Territoire du Nord, n'ont pu être mises en activité qu'au prix de pressions répétées exercées sur la communauté aborigène locale, ces pressions visant à lui faire accepter cette exploitation ou à passer outre son opposition.
Dans les exploitations de plusieurs minerais comme Olympic Dam dans le sud, il existe une profonde préoccupation devant la dégradation inconsidérée des sites sacrés et l'insensibilité à la culture aborigène.
Cependant, tous les groupes autochtones n'ont pas rejeté l'extraction d'uranium. Les Martou, par exemple, ont fait savoir qu'ils sont ouverts à ce type d'industrie sur les 13 000 km² de leur territoire d'Australie occidentale. La corporation qui représente le peuple Martou, a signé des accords d'exploration d'uranium avec au moins deux entreprises. Les propriétaires traditionnels perçoivent généralement des royalties pour l'exploitation minière de leur terre, dont les montants dépendent de l'emplacement, ainsi que du type et de l'ampleur de la mine.
Les réserves d'uranium australiennes sont les plus importantes au monde (23 % de la production mondiale). La production s'est élevée à 7.982 tonnes en 2009, ce qui place le pays au 3e rang des producteurs mondiaux. Le débat reste donc bien ouvert entre l’exploitation des sous-sols qui s'avère de plus en plus nécessaire à l'économie australienne et la préservation de territoires ancestraux et de la culture qu’ils abritent encore.

Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney.html) mardi 28 juin 2011
Kakadu victory as uranium mining battle ends
By Emma Masters
Updated June 01, 2012 17:16:01
Photo: Hard-fought battle: traditional owner Jeffrey Lee. (ABC TV)


Kakadu National Park in the Northern Territory is set to be expanded, with the inclusion of land previously earmarked for uranium mining.
The Northern Land Council (NLC) has agreed for a 1,200 hectare parcel of land containing rich reserves of uranium to be incorporated in to the park.
It is considered the final step in a long battle that Aboriginal traditional owner Jeffrey Lee has waged to protect his land from mining.
The uranium-rich mining lease Koongarra was excised from Kakadu when the conservation area was established in the late 1970s.
The lease is held by French company Areva, which wanted to mine the area for uranium.
Two years ago, Mr Lee, the sole traditional owner of the land, called on the Federal Government to incorporate it in to Kakadu.
The Government accepted the offer and referred the matter to the NLC.
The NLC conducted consultations and its full council has agreed to endorse Mr Lee's wishes.
The council and land trust will now move to enter an agreement with national parks to incorporate Koongarra into Kakadu.
NT Environment Centre director Stuart Blanch says he welcomes the decision.
"It is a great day," he said.
"It is the right thing to do, and it just shows you some of the great conservation Aboriginal people do here in northern Australia."
It is not known if Areva will attempt to take any action over the decisions.
The existing Ranger uranium mine is located within the boundaries of Kakadu, about 180 kilometres south-east of Darwin.First posted June 01, 2012 15:13:37
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 1 Juin - 10:11 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    au-delà de notre essence. Index du Forum -> Notre quotidien- Everyday life -> Nouvelles du Monde -World news Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com