On s'impatiente ? pas de panique dans quelques instants votre page s'affichera

au-delà de notre essence. :: Je ne suis pas Charlie
au-delà de notre essence.  Index du Forum

au-delà de notre essence.
Discussions de tout et de rien , selon les états d'âme et tout ce qui nous touche .Franco-anglais.Bienvenue à tous.Welcome to all.


Je ne suis pas Charlie
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    au-delà de notre essence. Index du Forum -> Au delà de notre essence.Further than our essence -> Sagesse-wisdom -> Le soleil vient de se lever - The sun has risen
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Chanteuse



Inscrit le: 17 Mai 2012
Messages: 10

MessagePosté le: Mar 20 Jan - 14:23 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Revue du message précédent :

Je suis coupable d'etre 'Je suis Charlie'. Quelle que soit l'opinion personnelle de l'un, un événement terrible a eu lieu en France, pour lesquels aucune justification ne peut être offert à l'excuser. Peut-être il est vrai que les Français ont réagi fortement parce que l'âme française a été transpercé par un profond chagrin, je le pose que nous partageons tous la même culpabilité à cet égard .... nous ne savons pas nous-mêmes, jusqu'à ce qu'un événement s'arrive, comment nous allons nous-mêmes réagir.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Jan - 14:23 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Chanteuse
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2012
Messages: 10
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 20 Jan - 14:28 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Moi, je suis coupable 'Je suis Charlie' Quelle que soit l'opinion personnelle, un événement terrible vient d'arriver en France, pour lesquels aucune justification ne peut être offert à l'excuser. Peut-être il est vrai que les Français ont réagi fortement parce que l'âme française a été transpercé par un profond chagrin, mais je le pose l'idee, que nous partageons tous la même culpabilité à cet égard .... nous ne savons pas nous-mêmes, jusqu'à ce qu'un événement s'arrive chez nous, comment nous allons nous-mêmes réagir.
_________________
Car moi, la Sagesse, je vaux mieux que les perles (Proverbes 8:11)
Revenir en haut
Framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 870
Localisation: France - Lorraine
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 20 Jan - 18:22 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

bonjour chanteuse et bienvenue  kiss
   surpris      non, tu n'es pas coupable d'être "Charlie"!! et  il y a plein de Charlie ici! danse
il y a même un sujet: "je suis "Charlie" qui a été créé avant le "je ne suis pas "Charlie"! clind   (il y en a qui ne sont pas "Charlie", mais c'est loin, l'Australie, alors c'est comme sur la une de Charlie et comme le prophète: elle est pardonnée! funny )
_________________
la vie, c'est comme le vélo: si tu n'avances pas, tu tombes..
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 20 Jan - 22:40 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

"Je ne suis pas Charlie " ne veut pas dire qu'on excuse les terroristes clind et Chanteuse n'est pas nouvelle , et elle vit aussi en Australie c'est Jennifer qui a changé de pseudo Laughing Ce matin en vous lisant j'ai pensé à Jésus, qui bien que tolérant avec les pécheurs, ne tolérait pas qu'on insulte "Son Père" et qu'on blesse les enfants.S'il s'est servi d'un fouet c"est sans doute parce qu'il n'avait pas d'automatique Mr. Green prochaine
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Chanteuse
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2012
Messages: 10
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 21 Jan - 02:30 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Salut tous le monde.....Je connais bien que que ceux qui ne sont pas 'Charlie' ne tolérons pas les actes terroristes. Pas du tout!
_________________
Car moi, la Sagesse, je vaux mieux que les perles (Proverbes 8:11)
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 21 Jan - 04:09 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Framboise a écrit:
  il y a plein de Charlie ici! danse
comme le prophète: elle est pardonnée! funny )

Jusqu'à présent il n'y avait qu'un Charlie c'était Framboise, les autres ne se sont pas déclarés Laughing Quant au cartoon
que quelqu'un veule bien m'expliquer ce qu'il veut dire????? je ne vois pas de prophète,seulement une caricature d'un arabe qui dit "Tout est pardonné" Parle-t-il pour Charlie Hebdo ou pour les terroristes? car il dit bien :"tout est pardonné" kiss Personnellement, je n'ai rien à me faire pardonner: j'assume mes écrits et mes actions et Dieu seul sera mon juge kiss
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Chanteuse
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2012
Messages: 10
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 21 Jan - 06:02 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Je ne connais pas le sens "toutes est pardonne". Je ne pardonne pas les terrorists qui sont commis cette act terrible.
_________________
Car moi, la Sagesse, je vaux mieux que les perles (Proverbes 8:11)
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 21 Jan - 06:53 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Chanteuse: pardonnez nous nos offences comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés innocent "Père pardonnez- les les, car ils ne savent pas ce qu'ils font" Ceux qui sont possédés par Le Malin ne sont vraiment plus des humains demon
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Chanteuse
Membre confirmé
Membre confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2012
Messages: 10
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 21 Jan - 09:25 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Je ne peux pardonner ces terrorists, et pourquoi....'comme nous l'avons été gracié' mieuais je ne suis pas terrorists, et je connais sans aucun doute que Dieu me punira si j'ai pris la vie des gens de la même manière terrible qui happed à Charlie Hebdo .
Ésaïe 26: 20Va, mon peuple, entre dans ta chambre, Et ferme la porte derrière toi; Cache-toi pour quelques instants, Jusqu'à ce que la colère soit passée. 21Car voici, l'Eternel sort de sa demeure, Pour punir les crimes des habitants de la terre; Et la terre mettra le sang à nu, Elle ne couvrira plus les meurtres.
_________________
Car moi, la Sagesse, je vaux mieux que les perles (Proverbes 8:11)
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 21 Jan - 10:42 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Le faible n’arrive pas à pardonner. Le pardon est l’apanage du fort. - Mahatma Gandhi



Soyons conscient que pardonner et lâcher prise par rapport au passé est la meilleure attitude à avoir. ( le fait de pardonner ne veut pas dire oublier). Perdre du temps et de l’énergie à ressasser toujours les mêmes choses négatives du passé ne nous aide pas à agir dans le présent et à projeter dans le futur pour rebondir
Le pardon est un rituel aussi important que délicat. Il faut en saisir le sens et se poser une série de questions d’usage - qui a offensé qui, qui pardonne à qui, qui pardonne quoi et pourquoi ?
C'est pour cela que je pose la question : "Tout est pardonné" Parle-t-il pour Charlie Hebdo ou pour les terroristes? car il dit bien :"tout est pardonné"
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 870
Localisation: France - Lorraine
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 22 Jan - 02:30 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

j'essaie de répondre demain sur la "une" de Charlie! (là, il faut vraiment que j'aille dormir!)

et tant pis s'il n'y a qu'un Charlie ici: je serai celui-là! tirelangue
_________________
la vie, c'est comme le vélo: si tu n'avances pas, tu tombes..
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 22 Jan - 08:38 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Il y a un adage qui date de Richelieu et dont pas mal se serve en ce moment ,avec leur stylo à la boutonnière:
" La plume est plus forte que l'épée"

La plume et l’épée sont des images. La puissance doit-elle être comprise au sens de dangerosité ou d’efficacité ? L’épée n’est efficace que parce qu’elle représente une menace. La plume peut être efficace et/ou dangereuse. Elle peut servir des objectifs différents. Un cancan une rumeur, comme le dit Enrico Macias, parfois on en meurt

En France, celui qui manie une épée doit répondre de ses actes, ce qui n’est généralement pas le cas de celui qui s’exprime avec sa"plume" qui peut être pur vitriol

Tout comme ceux qui disent "Je suis Charlie" j'ai été choquée par cette tuerie, j'ai mis Charb dans la pensée du jour, Chanteuse-Jennifer a été choquée et nous a envoyé le poèmee de Victor Hugo.
Mais je suis honnête, et je dois dire que des tueries, des massacres, il y en en tous les jours. Alors, en tant que fille de l'univers, je souffre plus pour les parents des écoliers Pakistanais assassinés, que pour les dessinateurs assassinés. Eux ils s'y attendaient un peu les innocents du Pakistan non, pas plus que les Nigeriens
http://www.aleteia.org/fr/international/article/nigeria-2000-civils-chretie…

Je suis Charlie et je ne suis pas Charlie, me font retourner en Afrique où les Français étaient tous forts en musique: une blanche vaut deux noires demon demon demon
La majorité des Européens, bien qu'ils le dénient pensent qu'ils valent plus ou mieux que les autres éthnies cry
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 870
Localisation: France - Lorraine
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 01:09 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

hier, j'ai voulu vous mettre des articles du canard.. après avoir relu tout depuis la page 1 ...sauf que j'ai mis beaucoup de temps à scanner en cours d'écriture du commentaire et.. j'ai perdu tout ce que j'avais écrit euwall
j'ai retrouvé les scans alors les voici: (au sujet des post du 12/01 et du 13/01 )
  
  

pour le reste, j'essaie de répondre demain.. Mr. Green
_________________
la vie, c'est comme le vélo: si tu n'avances pas, tu tombes..
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 01:31 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Merci
Les postes qui suivent m'ont été envoyés par PAC Bonne nuit, fais de beaux rêves
Citation:

Raoult - Immigration : le dernier entré ferme la porte
Le Point - Publié le 20/01/2015 à 06:06 - Modifié le 20/01/2015 à 07:11
Le professeur Didier Raoult rappelle qu'il fut un temps où c'étaient les Italiens, les Espagnols et les pieds-noirs qui étaient stigmatisés en France...
Par le professeur Didier Raoult
Le fantasme de l'immigration est violent. Et il est souvent manié avec encore plus de violence par les enfants d'immigrés ! C'est illustré par la parabole de l'ouvrier de la onzième heure, de l'Évangile selon Matthieu. On y voit un propriétaire terrien qui rémunère au même niveau tous ses employés, quelle que soit l'heure à laquelle ils ont commencé leur journée. Cette parabole était censée apaiser les premiers chrétiens choqués de voir des païens, juifs et non-juifs, ouvriers de la onzième heure, appelés comme eux dans la communauté des chrétiens. Elle voulait signifier que la générosité de Dieu dépasse la justice humaine.
À Marseille et à Paris, dans ma jeunesse, les noms à consonance italienne, polonaise ou espagnole étaient moqués. Au début de ma carrière médicale, dans les quartiers nord de Marseille, le personnel de deuxième génération, issu des flux d'immigrants italiens, espagnols et pieds-noirs, se plaignait de l'immigration récente (portugaise et maghrébine). J'ai pris l'habitude de leur dire que celui qui pense "c'est le dernier arrivé qui ferme la porte" doit avoir en tête que cette porte aurait pu être fermée par ceux qui l'ont précédé. Ainsi ni Édouard Balladur, ni Nicolas Sarkozy, ni Manuel Valls, ni Éric Zemmour ne seraient français sans le droit du sol, et sans la porte ouverte laissée par leurs ancêtres. Avec des hauts et des bas. Ainsi, le décret Crémieux de 1870 n'accorda la nationalité française automatique qu'aux juifs d'Algérie, alors que l'ordonnance royale de 1834 la donnait, de fait, à tous les résidents algériens, musulmans compris...
Le fantasme nostalgique d'une France issue de la Gaule
La France est peuplée de migrants et de leurs descendants. Il ne s'agit d'ailleurs pas de descendants de Gaulois, qui ne furent qu'un peuple parmi les envahisseurs de passage. Les Celtes ont traversé la France, quand les Grecs et peut-être les Phéniciens occupaient le littoral méditerranéen. Le fantasme nostalgique d'une France issue de la Gaule, qu'il n'a pas connue, d'un Éric Zemmour, avec le succès de son livre que l'on connaît, traduit surtout une névrose, associant peur du changement, ignorance et aveuglement. La France continentale européenne est une nation géographique, aux frontières majoritairement naturelles (mer et montagne) mais poreuses, placée au centre de l'Europe, elle a été le réceptacle de toutes les migrations d'Europe et du Sud, en particulier venues de pays qu'elle a d'abord envahis. La Bretagne, chère aux Le Pen, n'a jamais été colonisée par les Francs - alors ce ne sont pas de vrais Français ? -, mais par les Romains, pendant 500 ans, en dépit d'Astérix qui flatte notre imaginaire gaulois, puis au Sud par les Bretons venus en y important leur langue, du sud de l'Angleterre dont ils étaient chassés par les Saxons (que l'on retrouve magiquement écrite dans La Morte d'Arthur, de Thomas Malory). Au nord, la France fut envahie par les Normands scandinaves. Comme le chantait Maurice Chevalier "Et tout ça, ça fait d'excellents Français", ni plus ni moins xénophobes que les autres ! Ceux qui plaident pour la mémoire devraient relire l'histoire...

_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie


Dernière édition par Teiwas le Ven 23 Jan - 01:51 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 01:34 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

Citation:
Cotta : "Rien ne sera plus comme avant !"
Le Point - Publié le 09/01/2015 à 07:24 - Modifié le 09/01/2015 à 08:44
La France est ébranlée jusque dans ses fondements. Nos certitudes sur l'islam et le "vivre ensemble" sont balayées par la barbarie de cette tuerie.
La belle certitude affichée du fameux "vivre ensemble" est-elle ébranlée ? Photo d'illustration. © Francolon Xavier / Sipa
Abonnez-vous
à partir de 1€
340
120
5
Par Michèle Cotta
Rien ne sera plus comme avant. La tragédie du 7 janvier 2015 marquera une date effroyable dans la vie de la France et de la République. Lorsque l'émotion - elle est grande, partout en France, partout dans le monde - sera retombée, on s'apercevra que ce sont, en grande partie, les fondements mêmes sur lesquels la France s'est construite qu'ébranle la mort des dessinateurs de Charlie Hebdo.
Ébranlée, d'abord, évidemment, cette idée que la liberté de la presse, de l'information et de la parole est fondamentale dans la démocratie. C'est cela qui est apparu en premier mercredi dernier avec l'irruption, pendant la sacro-sainte conférence de rédaction hebdomadaire, de ces deux tueurs armés comme à la guerre venus abattre, moins de dix ans après la publication des caricatures de Mahomet, les auteurs de cet acte, jugé comme un sacrilège par une grande partie des musulmans du monde. Cela veut dire que l'ère de la fatwa est loin d'être finie, et, qu'au contraire, d'un égorgement de journaliste quelque part au Moyen-Orient à une fusillade faisant douze morts près du canal Saint-Martin, la liberté de penser et de croire n'a jamais été autant menacée.
Les principes républicains ont volé en éclats
Ébranlée, du coup, la belle certitude affichée du fameux "vivre ensemble". Oui, le rêve du "vivre ensemble" dans une laïcité respectée, dans une tolérance parfaite s'est brutalement éloigné mercredi matin. Les chers principes républicains ont volé en éclats tandis que mouraient ou qu'étaient blessés les dessinateurs vedettes de Charlie Hebdo et les journalistes qui étaient avec eux. Pourtant, c'est vrai, la colère, le chagrin, l'incompréhension, la stupeur ont réuni sur les grandes places des villes françaises des dizaines de milliers de Français, touchés au coeur par la mort de ceux qui les ont fait tant rire. Vrai aussi que les représentants des religions ont affiché une belle unanimité dans leur condamnation commune du drame, et que les quelques phrases prononcées par l'imam de Drancy devant l'immeuble du journal attaqué démontrent qu'il y a un autre islam que celui des frères Kouachi. On voit bien tout ce que les positions prises par une partie de ce que l'on pourrait appeler le "clergé" musulman ont de courageux. De très nombreux imams ont été attaqués par des opposants islamistes pour moins que cela.
Est-ce assez pour éviter tout amalgame ? Hélas, nous savons bien que non. Dès la nuit de mercredi, des mosquées étaient vandalisées en plusieurs endroits, tandis qu'en Allemagne, les manifestations contre l'islam et les islamistes se répètent depuis des semaines. Ce ne sont pas les assassinats des caricaturistes français qui vont y mettre un terme. Et puis, comment ne pas voir à quel point, dans les banlieues, à l'intérieur de ce que l'on ne veut pas appeler la communauté musulmane, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes se sentent le plus souvent mal à l'aise entre les deux visages du Coran qu'on leur présente : beaucoup de parents sont incapables d'empêcher la radicalisation de leurs fils, qu'ils disent le plus souvent ne jamais avoir remarquée. Le nombre de jeunes musulmans choisissant de rejoindre en Syrie ou en Irak des combattants qu'ils ne connaissent pas pour une cause qu'ils croient bonne, et qu'ils ne connaissent pas davantage, augmente de mois en mois. Les femmes se voilent de plus en plus souvent, et, de toute façon, dans les villes de Seine-Saint-Denis, il est rare d'en voir une dans la rue la nuit tombée. Pourra-t-on longtemps parler d'"intégration" ?
Il y a bien, aujourd'hui en France, des vendeurs de mort
Tout ce qui était somme toute accepté sinon acceptable avant le 7 janvier devient, après le drame, proprement insupportable. Et il est à craindre que, malgré la meilleure volonté du monde, la pente fatale amène les uns et les autres à craindre le pire, puisque le pire a eu lieu. Vivre ensemble sera assurément, et malheureusement, plus dur après qu'avant.
Autre pan de la vie sociale ébranlé : nous avons voulu croire longtemps qu'il était naturel, après tout, que ce soit dans les catégories sociales les plus pauvres qu'on dénombre le plus de délinquants. On voit bien, de nos jours, que naît un autre type de délinquance, autrement plus dangereuse que l'existence de petits vendeurs de shit. Il y a bien aujourd'hui en France des vendeurs de mort, qui s'exercent, se perfectionnent en cachette, quand ils ne commencent pas en prison leur stage de combattant. Oh, pas beaucoup, peut-être. Mais suffisamment pour que les musulmans français se sentent menacés, divisés, et pour que la peur s'installe, même si, aujourd'hui, devant l'horreur, le mot d'ordre "nous n'avons pas peur" se confond avec "je suis Charlie". Faudra-t-il mettre des gendarmes, des policiers derrière les hommes supposés "dangereux" ? On sait bien que les moyens d'empêcher un petit noyau de guerriers décidés sont faibles, incertains et de surcroît bien coûteux.
Et, à propos de guerriers et de guerre, comment ne pas voir qu'il a été impossible d'établir une étanchéité entre la guerre telle qu'elle se fait au Mali, en Syrie ou en Irak, et une autre sorte de guerre, une guerre intérieure. Là est sans doute le problème capital posé par le commando assassin du 7 janvier : comment la France, comment l'Europe et les États-Unis pourraient-ils mener, au Moyen-Orient, une guerre jugée juste, contre Daesh, sans en subir la contagion ? Ce n'est pas une raison, certes, pour prendre la poudre d'escampette. Il faut, en tout cas, repenser d'abord la sécurité intérieure de la France en augmentant sans doute les moyens mis à la disposition des ministères de l'Intérieur et de la Défense. Rechercher une unité nationale ouverte à qui veut y entrer. Et, enfin, refuser l'angélisme de certains, la surenchère des autres, en disant clairement où commence la République, et où elle finit.
Suivez, en direct, l'ensemble des événements liés à l'attentat de Charlie Hebdo.



_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 01:45 (2015)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie Répondre en citant

***** je suis en total accord avec le paragraphe, car la plus part du monde occidental intellectuel refuse de croire qu'il y a des forces négatives, que j'appelle "Le Malin" Sa plus grande victoire c'est d'avoir réussi à faire croire qu'il n'existe pas



Abdennour Bidar

Lettre ouverte au monde musulman

Publication: 15/10/2014 22:58 EDT Mis à jour: 09/01/2015 17:19 EST



Cher monde musulman, je suis un de tes fils éloignés qui te regarde du dehors et de loin - de ce pays de France où tant de tes enfants vivent aujourd'hui. Je te regarde avec mes yeux sévères de philosophe nourri depuis son enfance par le taçawwuf (soufisme) et par la pensée occidentale. Je te regarde donc à partir de ma position de barzakh, d'isthme entre les deux mers de l'Orient et de l'Occident!

Et qu'est-ce que je vois ? Qu'est-ce que je vois mieux que d'autres sans doute parce que justement je te regarde de loin, avec le recul de la distance ? Je te vois toi, dans un état de misère et de souffrance qui me rend infiniment triste, mais qui rend encore plus sévère mon jugement de philosophe ! Car je te vois en train d'enfanter un monstre qui prétend se nommer État islamique et auquel certains préfèrent donner un nom de démon : DAESH. Mais le pire est que je te vois te perdre - perdre ton temps et ton honneur - dans le refus de reconnaître que ce monstre est né de toi, de tes errances, de tes contradictions, de ton écartèlement interminable entre passé et présent, de ton incapacité trop durable à trouver ta place dans la civilisation humaine.

Que dis-tu en effet face à ce monstre ? Quel est ton unique discours ? Tu cries « Ce n'est pas moi ! », « Ce n'est pas l'islam ! ». Tu refuses que les crimes de ce monstre soient commis en ton nom (hashtag #NotInMyName). Tu t'indignes devant une telle monstruosité, tu t'insurges aussi que le monstre usurpe ton identité, et bien sûr tu as raison de le faire. Il est indispensable qu'à la face du monde tu proclames ainsi, haut et fort, que l'islam dénonce la barbarie. Mais c'est tout à fait insuffisant ! Car tu te réfugies dans le réflexe de l'autodéfense sans assumer aussi, et surtout, la responsabilité de l'autocritique. Tu te contentes de t'indigner, alors que ce moment historique aurait été une si formidable occasion de te remettre en question ! Et comme d'habitude, tu accuses au lieu de prendre ta propre responsabilité : « Arrêtez, vous les occidentaux, et vous tous les ennemis de l'islam de nous associer à ce monstre ! Le terrorisme, ce n'est pas l'islam, le vrai islam, le bon islam qui ne veut pas dire la guerre, mais la paix! »

J'entends ce cri de révolte qui monte en toi, ô mon cher monde musulman, et je le comprends. Oui tu as raison, comme chacune des autres grandes inspirations sacrées du monde l'islam a créé tout au long de son histoire de la Beauté, de la Justice, du Sens, du Bien, et il a puissamment éclairé l'être humain sur le chemin du mystère de l'existence... Je me bats ici en Occident, dans chacun de mes livres, pour que cette sagesse de l'islam et de toutes les religions ne soit pas oubliée ni méprisée ! Mais de ma position lointaine, je vois aussi autre chose - que tu ne sais pas voir ou que tu ne veux pas voir... Et cela m'inspire une question, LA grande question : pourquoi ce monstre t'a-t-il volé ton visage ? Pourquoi ce monstre ignoble a-t-il choisi ton visage et pas un autre ? Pourquoi a-t-il pris le masque de l'islam et pas un autre masque ? C'est qu'en réalité derrière cette image du monstre se cache un immense problème, que tu ne sembles pas prêt à regarder en face. Il le faut bien pourtant, il faut que tu en aies le courage.

Ce problème est celui des racines du mal. D'où viennent les crimes de ce soi-disant « État islamique » ? Je vais te le dire, mon ami. Et cela ne va pas te faire plaisir, mais c'est mon devoir de philosophe. Les racines de ce mal qui te vole aujourd'hui ton visage sont en toi-même, le monstre est sorti de ton propre ventre, le cancer est dans ton propre corps. Et de ton ventre malade, il sortira dans le futur autant de nouveaux monstres - pires encore que celui-ci - aussi longtemps que tu refuseras de regarder cette vérité en face, aussi longtemps que tu tarderas à l'admettre et à attaquer enfin cette racine du mal !

Même les intellectuels occidentaux, quand je leur dis cela, ont de la difficulté à le voir : pour la plupart, ils ont tellement oublié ce qu'est la puissance de la religion - en bien et en mal, sur la vie et sur la mort - qu'ils me disent « Non le problème du monde musulman n'est pas l'islam, pas la religion, mais la politique, l'histoire, l'économie, etc. ». Ils vivent dans des sociétés si sécularisées qu'ils ne se souviennent plus du tout que la religion peut être le cœur du réacteur d'une civilisation humaine ! Et que l'avenir de l'humanité passera demain non pas seulement par la résolution de la crise financière et économique, mais de façon bien plus essentielle par la résolution de la crise spirituelle sans précédent que traverse notre humanité toute entière ! Saurons-nous tous nous rassembler, à l'échelle de la planète, pour affronter ce défi fondamental ? La nature spirituelle de l'homme a horreur du vide, et si elle ne trouve rien de nouveau pour le remplir elle le fera demain avec des religions toujours plus inadaptées au présent - et qui comme l'islam actuellement se mettront alors à produire des monstres.*****

Je vois en toi, ô monde musulman, des forces immenses prêtes à se lever pour contribuer à cet effort mondial de trouver une vie spirituelle pour le XXIe siècle ! Il y a en toi en effet, malgré la gravité de ta maladie, malgré l'étendue des ombres d'obscurantisme qui veulent te recouvrir tout entier, une multitude extraordinaire de femmes et d'hommes qui sont prêts à réformer l'islam, à réinventer son génie au-delà de ses formes historiques et à participer ainsi au renouvellement complet du rapport que l'humanité entretenait jusque-là avec ses dieux ! C'est à tous ceux-là, musulmans et non musulmans qui rêvent ensemble de révolution spirituelle, que je me suis adressé dans mes livres ! Pour leur donner, avec mes mots de philosophe, confiance en ce qu'entrevoit leur espérance!

LIRE AUSSI SUR LES BLOGUES
- Pour Cabu, Charb, Wolinski et tous les autres... - l'hommage d'Anne Sinclair et la rédaction du HuffPost France
- Tuerie à Charlie Hebdo: soutien à mes collègues - Xavier Delucq
- Je cherche Charlie partout - Charly Bouchara
- Couvrez ce Saint que je ne saurais voir - Sylvain Raymond
- Le monde de Charlie - Yanick Barrette
- Pas si solitaires, les loups... - Yves-François Blanchet
- Nommer l'ennemi - Jacques Tarnero
- À fleur de peau - Caroline Dubois
- À Bernard Maris, homme délicieux - Jacques Sapir
- Ils ont tué deux de mes plus chers amis, mais pas leur essence - Mohamed Sifaoui



Il y a dans la Oumma (communauté des musulmans) de ces femmes et ces hommes de progrès qui portent en eux la vision du futur spirituel de l'être humain. Mais ils ne sont pas encore assez nombreux ni leur parole assez puissante. Tous ceux-là, dont je salue la lucidité et le courage, ont parfaitement vu que c'est l'état général de maladie profonde du monde musulman qui explique la naissance des monstres terroristes aux noms d'Al Qaida, Al Nostra, AQMI ou de l'«État islamique». Ils ont bien compris que ce ne sont là que les symptômes les plus graves et les plus visibles sur un immense corps malade, dont les maladies chroniques sont les suivantes: impuissance à instituer des démocraties durables dans lesquelles est reconnue comme droit moral et politique la liberté de conscience vis-à-vis des dogmes de la religion; prison morale et sociale d'une religion dogmatique, figée, et parfois totalitaire ; difficultés chroniques à améliorer la condition des femmes dans le sens de l'égalité, de la responsabilité et de la liberté; impuissance à séparer suffisamment le pouvoir politique de son contrôle par l'autorité de la religion; incapacité à instituer un respect, une tolérance et une véritable reconnaissance du pluralisme religieux et des minorités religieuses.

Tout cela serait-il donc la faute de l'Occident ? Combien de temps précieux, d'années cruciales, vas-tu perdre encore, ô cher monde musulman, avec cette accusation stupide à laquelle toi-même tu ne crois plus, et derrière laquelle tu te caches pour continuer à te mentir à toi-même ? Si je te critique aussi durement, ce n'est pas parce que je suis un philosophe « occidental », mais parce que je suis un de tes fils conscients de tout ce que tu as perdu de ta grandeur passée depuis si longtemps qu'elle est devenue un mythe !

Depuis le XVIIIe siècle en particulier, il est temps de te l'avouer enfin, tu as été incapable de répondre au défi de l'Occident. Soit tu t'es réfugié de façon infantile et mortifère dans le passé, avec la régression intolérante et obscurantiste du wahhabisme qui continue de faire des ravages presque partout à l'intérieur de tes frontières - un wahhabisme que tu répands à partir de tes lieux saints de l'Arabie Saoudite comme un cancer qui partirait de ton cœur lui-même ! Soit tu as suivi le pire de cet Occident, en produisant comme lui des nationalismes et un modernisme qui est une caricature de modernité - je veux parler de cette frénésie de consommation, ou bien encore de ce développement technologique sans cohérence avec leur archaïsme religieux qui fait de tes « élites » richissimes du Golfe seulement des victimes consentantes de la maladie désormais mondiale qu'est le culte du dieu argent.

Qu'as-tu d'admirable aujourd'hui, mon ami ? Qu'est-ce qui en toi reste digne de susciter le respect et l'admiration des autres peuples et civilisations de la Terre ? Où sont tes sages, et as-tu encore une sagesse à proposer au monde ? Où sont tes grands hommes, qui sont tes Mandela, qui sont tes Gandhi, qui sont tes Aung San Suu Kyi ? Où sont tes grands penseurs, tes intellectuels dont les livres devraient être lus dans le monde entier comme au temps où les mathématiciens et les philosophes arabes ou persans faisaient référence de l'Inde à l'Espagne ? En réalité tu es devenu si faible, si impuissant derrière la certitude que tu affiches toujours au sujet de toi-même... Tu ne sais plus du tout qui tu es ni où tu veux aller et cela te rend aussi malheureux qu'agressif... Tu t'obstines à ne pas écouter ceux qui t'appellent à changer en te libérant enfin de la domination que tu as offerte à la religion sur la vie toute entière. Tu as choisi de considérer que Mohammed était prophète et roi. Tu as choisi de définir l'islam comme religion politique, sociale, morale, devant régner comme un tyran aussi bien sur l'État que sur la vie civile, aussi bien dans la rue et dans la maison qu'à l'intérieur même de chaque conscience. Tu as choisi de croire et d'imposer que l'islam veut dire soumission alors que le Coran lui-même proclame qu'«Il n'y a pas de contrainte en religion» (La ikraha fi Dîn). Tu as fait de son Appel à la liberté l'empire de la contrainte ! Comment une civilisation peut-elle trahir à ce point son propre texte sacré ? Je dis qu'il est l'heure, dans la civilisation de l'islam, d'instituer cette liberté spirituelle - la plus sublime et difficile de toutes - à la place de toutes les lois inventées par des générations de théologiens !

De nombreuses voix que tu ne veux pas entendre s'élèvent aujourd'hui dans la Oumma pour s'insurger contre ce scandale, pour dénoncer ce tabou d'une religion autoritaire et indiscutable dont se servent ses chefs pour perpétuer indéfiniment leur domination... Au point que trop de croyants ont tellement intériorisé une culture de la soumission à la tradition et aux « maîtres de religion » (imams, muftis, shouyoukhs, etc.) qu'ils ne comprennent même pas qu'on leur parle de liberté spirituelle, et n'admettent pas qu'on ose leur parler de choix personnel vis-à-vis des « piliers » de l'islam. Tout cela constitue pour eux une « ligne rouge », quelque chose de trop sacré pour qu'ils osent donner à leur propre conscience le droit de le remettre en question ! Et il y a tant de ces familles, tant de ces sociétés musulmanes où cette confusion entre spiritualité et servitude est incrustée dans les esprits dès leur plus jeune âge, et où l'éducation spirituelle est d'une telle pauvreté que tout ce qui concerne de près ou de loin la religion reste ainsi quelque chose qui ne se discute pas!

Or cela, de toute évidence, n'est pas imposé par le terrorisme de quelques fous, par quelques troupes de fanatiques embarqués par l'État islamique. Non, ce problème-là est infiniment plus profond et infiniment plus vaste ! Mais qui le verra et le dira ? Qui veut l'entendre ? Silence là-dessus dans le monde musulman, et dans les médias occidentaux on n'entend plus que tous ces spécialistes du terrorisme qui aggravent jour après jour la myopie générale ! Il ne faut donc pas que tu t'illusionnes, ô mon ami, en croyant et en faisant croire que quand on en aura fini avec le terrorisme islamiste l'islam aura réglé ses problèmes ! Car tout ce que je viens d'évoquer - une religion tyrannique, dogmatique, littéraliste, formaliste, machiste, conservatrice, régressive - est trop souvent, pas toujours, mais trop souvent, l'islam ordinaire, l'islam quotidien, qui souffre et fait souffrir trop de consciences, l'islam de la tradition et du passé, l'islam déformé par tous ceux qui l'utilisent politiquement, l'islam qui finit encore et toujours par étouffer les Printemps arabes et la voix de toutes ses jeunesses qui demandent autre chose. Quand donc vas-tu faire enfin ta vraie révolution ? Cette révolution qui dans les sociétés et les consciences fera rimer définitivement religion et liberté, cette révolution sans retour qui prendra acte que la religion est devenue un fait social parmi d'autres partout dans le monde, et que ses droits exorbitants n'ont plus aucune légitimité !

Bien sûr, dans ton immense territoire, il y a des îlots de liberté spirituelle : des familles qui transmettent un islam de tolérance, de choix personnel, d'approfondissement spirituel ; des milieux sociaux où la cage de la prison religieuse s'est ouverte ou entrouverte ; des lieux où l'islam donne encore le meilleur de lui-même, c'est-à-dire une culture du partage, de l'honneur, de la recherche du savoir, et une spiritualité en quête de ce lieu sacré où l'être humain et la réalité ultime qu'on appelle Allâh se rencontrent. Il y a en Terre d'islam et partout dans les communautés musulmanes du monde des consciences fortes et libres, mais elles restent condamnées à vivre leur liberté sans assurance, sans reconnaissance d'un véritable droit, à leurs risques et périls face au contrôle communautaire ou bien même parfois face à la police religieuse. Jamais pour l'instant le droit de dire « Je choisis mon islam », « J'ai mon propre rapport à l'islam » n'a été reconnu par « l'islam officiel » des dignitaires. Ceux-là au contraire s'acharnent à imposer que « La doctrine de l'islam est unique » et que « L'obéissance aux piliers de l'islam est la seule voie droite » (sirâtou-l-moustaqîm).

Ce refus du droit à la liberté vis-à-vis de la religion est l'une de ces racines du mal dont tu souffres, ô mon cher monde musulman, l'un de ces ventres obscurs où grandissent les monstres que tu fais bondir depuis quelques années au visage effrayé du monde entier. Car cette religion de fer impose à tes sociétés tout entières une violence insoutenable. Elle enferme toujours trop de tes filles et tous tes fils dans la cage d'un Bien et d'un Mal, d'un licite (halâl) et d'un illicite (harâm) que personne ne choisit, mais que tout le monde subit. Elle emprisonne les volontés, elle conditionne les esprits, elle empêche ou entrave tout choix de vie personnel. Dans trop de tes contrées, tu associes encore la religion et la violence - contre les femmes, contre les « mauvais croyants », contre les minorités chrétiennes ou autres, contre les penseurs et les esprits libres, contre les rebelles - de telle sorte que cette religion et cette violence finissent par se confondre, chez les plus déséquilibrés et les plus fragiles de tes fils, dans la monstruosité du jihad !

Alors, ne t'étonne donc pas, ne fais plus semblant de t'étonner, je t'en prie, que des démons tels que le soi-disant État islamique t'aient pris ton visage ! Car les monstres et les démons ne volent que les visages qui sont déjà déformés par trop de grimaces ! Et si tu veux savoir comment ne plus enfanter de tels monstres, je vais te le dire. C'est simple et très difficile à la fois. Il faut que tu commences par réformer toute l'éducation que tu donnes à tes enfants, que tu réformes chacune de tes écoles, chacun de tes lieux de savoir et de pouvoir. Que tu les réformes pour les diriger selon des principes universels (même si tu n'es pas le seul à les transgresser ou à persister dans leur ignorance) : la liberté de conscience, la démocratie, la tolérance et le droit de cité pour toute la diversité des visions du monde et des croyances, l'égalité des sexes et l'émancipation des femmes de toute tutelle masculine, la réflexion et la culture critique du religieux dans les universités, la littérature, les médias. Tu ne peux plus reculer, tu ne peux plus faire moins que tout cela ! Tu ne peux plus faire moins que ta révolution spirituelle la plus complète ! C'est le seul moyen pour toi de ne plus enfanter de tels monstres, et si tu ne le fais pas tu seras bientôt dévasté par leur puissance de destruction. Quand tu auras mené à bien cette tâche colossale - au lieu de te réfugier encore et toujours dans la mauvaise foi et l'aveuglement volontaire, alors plus aucun monstre abject ne pourra plus venir te voler ton visage.

Cher monde musulman... Je ne suis qu'un philosophe, et comme d'habitude certains diront que le philosophe est un hérétique. Je ne cherche pourtant qu'à faire resplendir à nouveau la lumière - c'est le nom que tu m'as donné qui me le commande, Abdennour, « Serviteur de la Lumière ».

Je n'aurais pas été si sévère dans cette lettre si je ne croyais pas en toi. Comme on dit en français: «Qui aime bien châtie bien». Et au contraire tous ceux qui aujourd'hui ne sont pas assez sévères avec toi - qui te trouvent toujours des excuses, qui veulent faire de toi une victime, ou qui ne voient pas ta responsabilité dans ce qui t'arrive - tous ceux-là en réalité ne te rendent pas service ! Je crois en toi, je crois en ta contribution à faire demain de notre planète un univers à la fois plus humain et plus spirituel ! Salâm, que la paix soit sur toi.
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:32 (2016)    Sujet du message: Je ne suis pas Charlie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    au-delà de notre essence. Index du Forum -> Au delà de notre essence.Further than our essence -> Sagesse-wisdom -> Le soleil vient de se lever - The sun has risen Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com