On s'impatiente ? pas de panique dans quelques instants votre page s'affichera

au-delà de notre essence. :: Pensées pour 2015
au-delà de notre essence.  Index du Forum

au-delà de notre essence.
Discussions de tout et de rien , selon les états d'âme et tout ce qui nous touche .Franco-anglais.Bienvenue à tous.Welcome to all.


Pensées pour 2015
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    au-delà de notre essence. Index du Forum -> Au delà de notre essence.Further than our essence -> Sagesse-wisdom -> Citations-quotes -> Archives 2014/2015
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 12:58 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

Il n'y a pas de traversée du désert,
Il n'y a qu'une marche vers l'oasis
Jean Bies


http://www.jeanbies.org/
Jean Biès est né à Bordeaux en 1933 et décédé à Paris le 11 janvier 2014. Il a fait ses études de Lettres Classiques aux Facultés d'Alger, puis de Paris.


Son séjour en Algérie lui révèle le soufisme et le prépare à l'exploration des sagesses de l'Orient, l'hindouisme en particulier, qu'il découvrira en 1951, à la suite de la lecture des ouvrages de René Guénon.


Il séjourne au Mont Athos en 1958, qui lui inspirera son premier livre.  Jean Biès soutient en 1965 une thèse de 3eme cycle consacrée à René Daumal, et en 1973, sa thèse de Doctorat d'Etat, Littérature française et Pensée hindoue, qui obtiendra le Prix de l'Asie, de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer.


Il parcourt l'Inde la même année.


Son oeuvre poétique a été couronnée entre temps du Grand Prix de la Société des poètes français.


Jean Biès rencontre Pierre Emmanuel, Lanza del Vasto, séjourne auprès d'Arnaud Desjardins, découvre en 1971 C. G. Jung et l'alchimie. Il collabore à plusieurs revues, dont Questions de, Troisième Millénaire, les Cahiers de l'Herne, et plus tard, Terre du Ciel.


Tout au long de ces années, l'œuvre s'est développée à travers articles et livres. Dans des styles et des genres différents, cette oeuvre se propose, en une période particulièrement critique, de fournir des "clés de vie", de rendre une âme à un monde qui l'a perdue, et d'oeuvrer à l'urgente préparation de l'avenir par un retour au spirituel. 




  
  

_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Jan - 12:58 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 07:52 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

« Les principes ne sont bons que lorsqu'ils engendrent des actes. »
Vincent Van Gogh

http://www.linternaute.com/biographie/vincent-van-gogh/



Né à Groot-Zundert (Hollande) le 30/03/1853 ; Mort à Auvers-sur-Oise (France) le 29/07/1890
Artiste non reconnu et incompris de son vivant, Van Gogh est l’un des grands peintres du XIXème siècle. Hésitant un temps entre la vocation artistique et religieuse, il choisit de se consacrer à la peinture. On peut dire aujourd’hui qu’il a eu raison. Son style très coloré a une vitalité et une tension particulière qui n’ont pas fini de marquer les esprits.

Entre art et religion

Vincent (Willem) Van Gogh est né le 30 mars 1853 à Groot-Zundert, un petit village de Hollande. Fils d'un pasteur protestant, il fut baigné dès son plus jeune âge dans la religion. Son tempérament agité lui pose quelques difficultés pour se faire des amis. En 1857 naît son frère Théodorus (dit Théo), qui deviendra son plus grand ami et confident. Ils auront une longue correspondance et Théo apportera à maintes reprises une aide financière à son frère. Après une scolarité mouvementée, il devint en 1869 commis dans la galerie d'art Goupil et Cie, galerie fondée par son oncle à La Haye. Il passera ensuite par la succursale londonienne puis celle de Paris.

Vincent lit beaucoup, surtout la Bible. Il se désintéresse de son travail à la galerie et finit par démissionner en avril 1876. Il décide alors de se tourner vers la vie religieuse. Il sera prédicateur dans un faubourg ouvrier de Londres avant d’entreprendre des études à la faculté de théologie d’Amsterdam. Il abandonne cet enseignement jugé trop difficile mais reste convaincu de sa vocation spirituelle. Il souhaite devenir prédicateur laïc. Il obtient en 1879 une mission d’évangélisation en Belgique. Il se rend auprès des mineurs du Borinage et partage leurs conditions de vie extrêmement dures. Il a traduit cette découverte de la misère humaine dans des tableaux sombres comme les Mangeurs de pommes terre. Son implication auprès des plus modestes est cependant jugée excessive par ses supérieurs et son poste n’est pas renouvelé.

Après une phase de dépression, il retourne vers la vie d’artiste.
En 1889, il rejoint son frère Théo à Paris. Il découvre les jeunes peintres parisiens, le Louvre et les estampes japonaises. Il rencontre entre autres Toulouse-Lautrec, Pissarro, Gauguin et Bernard. A leur contact et sous leur influence, les tableaux de Van Gogh prennent un peu de couleurs. Bien que Vincent ait été capable de réaliser plusieurs dizaines de tableaux à cette époque, son état mental était loin d’être stable.

Départ pour le Sud de la France

En février 1888, Van Gogh quitte Paris et s’installe à Arles. Sous le soleil de Provence, son style de peinture se modifie. Ses toiles sont plus colorées. Il peint par larges touches courbes et utilise abondamment les couleurs jaune, vert et bleu. Il crée un style inimitable qui atteint son apogée avec la Chambre à coucher et La Nuit étoilée.

Rêvant de vivre en communauté d'artistes, il invite Gauguin à le rejoindre à Arles. Ils vivent et peignent ensemble mais, au bout de deux mois, leurs relations se détériorent. Le 23 décembre 1888, Vincent menace Gauguin avec un rasoir. Cette nuit-là, Vincent, probablement en proie à une crise de démence, se mutile l’oreille gauche. Il l’enveloppe pour aller l’offrir à sa maîtresse Rachel, une prostituée. Il est hospitalisé dès le lendemain.

Aux portes de la folie

Après un bref retour chez lui dans la Maison jaune, Van Gogh entre de plein gré dans un asile près de Saint-Rémy-de-Provence en mai 1889. Il continue à peindre, fait quelques copies de tableaux de Millet et de Delacroix mais aussi des œuvres qui lui sont propres comme les Blés jaunes. Le peintre est victime de violentes crises qui fragilisent sa mémoire.

Van Gogh décide de retourner en région parisienne, non loin de chez son frère, à Auvers-sur-Oise. Il est suivi par le docteur Gachet, un ami des impressionnistes. Ce dernier s’occupe de lui et apprécie son art. Van Gogh en fera d’ailleurs son portrait. Il créera plus de 80 peintures en deux mois !
Le 27 juillet 1890, le peintre met fin à ses jours. Il se tire une balle dans la poitrine et succombe deux jours plus tard, alors âgé de 37 ans. Il est enterré au cimetière d’Auvers en présence de son frère Théo, du docteur Gachet et du peintre Bernard.


Malgré de graves troubles intérieures, Van Gogh ne s’est quasiment jamais arrêté de peindre. En huit ans, il a réalisé près de 900 tableaux et un millier de dessins. Son œuvre post-impressionniste sera prise comme source d’inspiration par le fauvisme et l’expressionnisme.
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 07:57 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant


 « Je préfère mourir debout que vivre à genoux. »

Charb  

Charbonnier, dit Charb, né le 21 août 1967 à Conflans-Sainte-Honorine et mort assassiné le 7 janvier 2015 lors de la fusillade au siège du journal Charlie Hebdo à Paris, est un dessinateur satirique et journaliste français.

Biographie
Charb dessine pour le journal de son collège, puis pour Les Nouvelles du Val-d'Oise. Il suit des cours en BTS avant d'entamer une carrière de caricaturiste. En 1991, il travaille pour l'hebdomadaire satirique La Grosse Bertha. L'année suivante, il suit Philippe Val et Cabu, qui relancent Charlie Hebdo. Il y tient une rubrique intitulée Charb n'aime pas les gens. Les dessins de Charb sont publiés par de nombreux journaux et magazines, dont L'Écho des savanes, Télérama et L'Humanité3. Il signe une rubrique mensuelle, La fatwa de l'Ayatollah Charb, dans la gazette de Fluide glacial4. En 2007, il participe à l'émission télévisée T'empêches tout le monde de dormir de Marc-Olivier Fogiel sur M6 en tant que dessinateur de plateau jusqu'à l'arrêt de l'émission, en juin 20081. En 2009, après le départ de Philippe Val, Charb devient directeur de la publication de Charlie Hebdo

En 2012, après la seconde affaire des caricatures de Mahomet, qui lui avait valu des menaces de mort, le dessinateur vit sous protection policière et déclare dans une interview à Tel Quel : « Ça fait sûrement un peu pompeux, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux ».
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Kalypsis
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 1 086

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 11:28 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

Ceci est tellement triste… Douze personnes ont été lâchement abattues … Elles ont été exécutées.


Je n'ai pas de mots…  Tout ceci est tellement absurde…
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 12:00 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

Oui,mais si nous fermions les usines qui fabriquent les armes,ces atrocités ne pourraient exister
Nous vivons dans un monde "d'interdits" qui sont fabriqués et vendus (avec une étiquette défense de s'en servir), pour que certains bien à l'abri remplissent leur compte en banque
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 870
Localisation: France - Lorraine
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 10 Jan - 20:23 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant


_________________
la vie, c'est comme le vélo: si tu n'avances pas, tu tombes..
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Jeu 15 Jan - 23:38 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

« Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont frères, qu'ils aient en horreur la tyrannie exercée sur les âmes. »
Voltaire
Extrait de Traité sur la Tolérance, 1763

_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 8 Fév - 12:09 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

C'est à force de répandre le bon grain qu'une semence finit par tomber dans un sillon fertile.
Jules Verne
Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes en France et mort le 24 mars 1905 à Amiens en France, est un écrivain français dont l'œuvre est, pour la plus grande partie, constituée de romans d'aventures et de science-fiction (ou d'anticipation).
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Mar 10 Fév - 10:20 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

«
Dans toute idée, il faut chercher à qui elle va et de qui elle vient ; alors seulement on comprend son efficacité. »
Bertolt Brecht



Bertolt BRECHT
Artiste, Dramaturge, écrivain, Metteur en scène et Poète (Allemand)
Né le 10 février 1898
Décédé le 14 août 1956 (à l'âge de 58 ans)
Auteur dramatique, poète lyrique, narrateur et cinéaste, théoricien de l'art et metteur en scène allemand. Il défend la conception d'un théâtre "épique", défini par sa fonction sociale et politique. Il est considéré comme le plus grand dramaturge contemporain.
Issu d'une famille bourgeoise, Bertolt Brecht commence ses études à Munich en 1917, à la faculté de lettres puis de médecine, avant d'être mobilisé comme infirmier en 1918.
Sa première pièce est Baal (1918). Avec Tambours dans la nuit, il obtient un prix littéraire en 1922 et se rend à Berlin, qui est alors la "Cité européenne du Théâtre". En quelques années il devient un auteur célèbre, Noce chez les petits bourgeois (1919), La vie d'Edouard II, Mahagonny, Sainte Jeanne des abattoirs, La Mère, Homme pour homme, l'Opéra de Quat'sous (1928), l'Exception et la règle. Ses pièces, d'une brûlante actualité, sont le reflet de l'esprit de révolte et de provocation de l'auteur. Ses convictions marxistes et anti-nazies le conduiront à l'exil en 1933.

Après le Danemark et la Finlande, il rejoint les Etats-Unis. Il y écrit Mère courage et ses enfants et le Cercle de craie caucasien qui constituent son répertoire le plus populaire. En 1947, dans un climat de chasse aux sorcières, il est interrogé par la "Commission des activités anti-américaines" pour sympathies communistes. En 1948, l'auteur retourne dans son pays et s'installe à Berlin-Est où il fonde, avec son épouse la comédienne Helene Weigel, la troupe théâtrale du Berliner-Ensemble.
Source : www.theatre-odeon.fr/.../public/document/biograph/brecht.htm

!
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 13 Fév - 11:00 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

« La musique. C'est un cadeau de la vie. Ça existe pour consoler. Pour récompenser. Ça aide à vivre. »
Michel Tremblay
Michel Tremblay, né le 25 juin 1942 à Montréal au Québec, est un dramaturge, romancier et scénariste canadien.

Il est aussi conteur, traducteur, adaptateur, scénariste de films et de pièces de théâtre, ainsi que parolier pour Pauline Julien, Renée Claude et Monique Leyrac.
https://www.youtube.com/watch?v=LZ5o8z2lkLc

je suis en plein accord avec ces opinions: la vie sans chansons ne vaut pas la peine d'être vécue
"Qui bien chante, deux fois prie" disait saint Augustin
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 14 Fév - 09:24 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

« Je t'aime - cette parole est la plus mystérieuse qui soit, la seule digne d'être commentée pendant des siècles. »
Christian Bobin
Christian Bobin, né le 24 avril 1951 au Creusot en Saône-et-Loire où il demeure, est un écrivain français.
À la fois poète, moraliste et diariste, il est l'auteur d'une œuvre fragmentaire où la foi chrétienne tient une grande place, mais avec une approche distanciée de la liturgie et du clergé. Pour les Valentins/Valentines :
Et, comme chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Qu'importeront alors les rides du visage,
Si les mêmes rosiers parfument le chemin ?

_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 20 Fév - 08:56 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

  

_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 21 Fév - 08:37 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

  
MALCOLM LITTLE, connu plus tard sous le nom de Malcolm X, est né le 19 mai 1925 à Omaha, son père Earl était pasteur de l'Eglise bâptiste et militant de la Universal Negro Improvement Association, fondé par Marcus Garvey (pasteur d'origine Jamaïquaine et qui préconisait le retour des noirs d'Amérique vers l'Afrique), sa mère Louise était d'origine antillaise et avait la peau très blanche car sa mère avait été violé par un blanc ; elle détestait son tint blanc. Malcolm était le quatrième enfant né du couple mais le septième de son père qui avait eu trois enfant d'un précédent mariage, après lui vinrent encore deux enfants. Malcolm est de ses frères et soeurs celui qui à le tint le plus blanc, ses cheveux crépus, comme sa peau, sont roux. Après l'assassinat de son père par des blancs du sud, les services sociaux brisent le foyer familiale et arrache les enfants Little à leur mère qui petit à petit perdra la tête excédé par la dureté de la vie qu'elle mène, et par sa dignité de femme noire perdue.
Le jeune Malcolm est alors envoyé chez des amis de la famille, pour finalement atterrir à 13 ans dans une maison de détention où l'on envoyait les "mauvais garçons" dans le Michigan, ce centre n'étant qu'une étape vers la maison de redressement. Malcolm habite alors chez une dame blanche qui prendra en charge son éducation. Il suit l'école au milieu des blancs, est très bon élève, et devient la "mascotte" de la classe : le gentil nègre que tout le monde aime. Il ne partira finalement pas en maison de redressement et commençera des études dans un lycée où il s'apercoit vite que bien qu'étant le nègre dont tout le monde recherche la compagnie, il n'en n'est pas moins un nègre et de ce fait les portes des professions réservé au blancs se ferme à lui.
Malcolm décide alors de quitter ce lycée et ce milieu blancs qu'il ne veux plus fréquenté. Il part s'installer à Boston chez sa demi-soeur Ella qui habitait une maison dans un bon quartier de la ville. Mais Malcolm n'a que faire des noirs qui fréquente ces quartiers et qui se croient supérieur aux autres noirs, plus pauvres. C'est donc dans le ghetto noir de Boston que Malcolm forgera sa personnalité. Voulant trouver un job, il rencontre Shorty qui originaire de la même campagne que Malcolm, le prend rapidement sous son aile. Malcolm se fait alors relooké, et défrisé les cheveux. Il travaille dans une salle de bal comme cireur de chaussure, mais son travail consiste moins en cireur de pompes qu'en dealer de marijuana. En cirant les chaussures des plus grands musiciens de l'époque, et en fournissant en drogue les habitués du club, Malcolm devient vite une personnalité dans le ghetto. Il rencontre alors une blanche, avec laquel il entretien une relation qui durera un certain temps.
Mais Malcolm dont la voie de délinquant ce trace devant lui, décide de partir à Harlem, alors centre culturel des noirs américains. Là encore il gagne sa vie en fréquentant les dealers et macro du coin. Beaucoup de noirs laissent leur peau dans ce genre de vie dangereuse, mais Malcolm que certains trouve indésirable à Harlem, se voit dans l'obligation de retourner à Boston et monte avec Shorty, son amie Rudie, son amie blanche et la soeur de cette dernière qui sortait avec Shorty, un gang de cambrioleur. Les affaires marchent très bien, les jeunes voleurs s'enrichissent, jusqu'à ce que la police les arrête. Malcolm et Shorty seront condamné à dix ans de prison, plus pour avoir coucher avec des blanches que pour avoir volé.
En 1946 Malcolm est incarcéré à la prison de Charleston, là il est réfractaire à tout discours religieux, mais est très marqué par Bimbi un détenu noir, qui discute de tous les sujets, avec un langage et un vocabulaire bien pesé. Malcolm est ensuite transféré à la prison de Norfolk où la vie y est moins dure, il reçoit des visites de ses frères et soeur, récemement convertit à une religion que Malcolm ignorait : l'Islam. Malcolm se laisse attiré par les doctrines islamique prêchées alors par un noir du nom d'Elijah Muhammad (les 2 photos ci-contre à gauche), leader de la "Nation of Islam" (NOI). L'Honorable Elijah Muhammad, de son ancien nom Elijah Poole, répend l'Islam auquel il s'est convertit après sa rencontre avec le Maître Wallace Fard Muhammad (photo ci-contre à droite), qui a fondé la NOI en 1930 pour guider les noirs vers l'Islam qu'il disait être la vrai religion de l'homme noir, et qui s'est présenté à Detroit, comme étant celui que les chrétiens appel Messie et que les musulmans nomme Madhi. Il enseignait que les noirs étaient les descendant de la tribu asiatique des Shabazz. Après avoir enseigner jour et nuit pendant 3 ans et demi à Elijah Muhammad, il partit en lui laissant la mission de guider et convertir son peuple. Les doctrines très spéciale propre à l'Islam pratiqué par Elijah Muhammad, préfigure l'homme blanc comme le diable, qui auraient été créé il y a 6000 ans par un savant généticiens du nom de Yakub, pour créer une race faible facilement influençable par le diable, dont la nature maléfique est la responsable des attrocitées subit par les esclaves africains, déporté par dixaine de millions sur les terres d'amérique, séparer de leur famille, de leur communauté parlant la même langue, et réduit à l'esclavage le plus total pour servir leur maître blanc.
En prison, Malcolm apprend à connaître sa négritude, il lit un maximum de livres, recopie le dictionnaire de A à Z, apprend l'histoire de l'Afrique et de l'esclavage, et cesse de se défrisé les cheveux, cette défrise qui le faisait ressembler au diable blanc.
Quand Malcolm sort de prison après 7 ans d'incarcération, il décide de consacré sa vie à prêcher l'Islam, et faire voire la vérité à ses frères afro-américains, qu'il voit priés dans les Eglises chrétienne le Dieu du blanc : le Dieu du démons...

En août 1952, Malcolm Little sort de prison. Il part vivre à Détroit chez son frère Wilfried, et est embauché comme vendeur de meuble par les commerçant juifs qui étaient propriétaire du magasin que tenait son frère, en plein coeur du Ghetto noir. Malcolm prend alors conscience de l'étau qui enferme l'économie de la communauté noir : "l'argent, loin de servir à mes congénères, était empochées par les commerçant blancs qui habitaient généralement un quartier résidentiel où les Noirs n'avaient pas raison de mettre les pieds s'ils n'y travaillaient pas pour le compte d'un blanc". Malcolm fréquente alors le temple musulman de la ville, et très vite grâce à sa connaissance des comportements des habitants du ghetto, prêche la parole d'Allah pour attirer ses frères vers l'Islam. Cette même année il rencontre pour la première fois l'Honorable Elijah Muhammad, à Chicago. Sûr de la voie qu'il suit, Malcolm Little devint alors Malcolm X, le X représentant l'inconnue : le vrai nom de famille africain des noirs d'Amérique dont le nom anglophone est celui du maître blanc qui possédait toutes sa famille.
En 1953, Malcolm quitte le magasin de meuble, pour travailler à l'usine de bois et dans l'été 53, est nommé pasteur du Temple Numéro Un de détroit. En 54, Malcolm déménage pour New York, où il devient pasteur du Temple Numéro Douze de Philadelphie puis du Temple Numéro Sept de New York; il commence alors ses prêches dans les rues de Harlem où il avait par le passé séjourner en tant que gangster. Il n'a alors de cesse à recruter de nouveau fidèle musulman, à la sortie des églises chrétienne, dans la rue, Malcolm X fait voire la véritable nature de l'homme blanc et du Dieu des blancs aux noirs hommes et femmes réceptifs aux doctrines d'Elijah Muhammad. Les Musulmans noirs sont disciplinés, il pratique l'Islam, et appliquent ses principes à leur vie quotidienne afin de se détourner des vices que leur offre la société américaine : la drogue, l'alcool, la grossièreté, le mauvais traitement des femmes, l'adultère, le vole, le crime, le mensonge sont des fléaux, dont les noirs sont les plus touchés. L'homme blanc utilise ses drogues pour maintenir l'homme noirs dans l'ignorance de lui-même, et ainsi dans l'esclavage mental. Malcolm fonde alors un nouveau Temple à Springfield, puis à Hartford s'ouvrit le Temple Numéro Quatorze, où il allait prêché tous les jeudi. Malcolm était devenu incontournable au sein de la nation d'Islam (NOI), en 1955, il se rend à Atlanta pour fonder le Temple Numéro Quinze, la NOI touche alors un nombre croissant de noirs de toutes couches sociale et de toutes profession et Malcolm y est pour beaucoup.
En 1956, Malcolm rencontre la soeur Betty X, qui enseignait le jeudi soir aux femmes musulmane l'hygiène et la santé. Ne la fréquentant d'abord que comme une soeur d'Islam, Malcolm voit grandir en lui son intérêt pour Betty qui semble lui convenir parfaitement. Malcolm la demande en mariage par téléphone, et la réponse positive de cette dernière empli de joie les coeurs des hommes et femmes de la nation d'Islam, ils se marièrent dans l'Indiana, puis habitèrent dans le Queens (NYC), où naquit en 1958, leur première fille Attilah.
La grandissante nation d'Islam, commence alors à inquiéter la haute société blanche américaine, les actions des musulmans noirs sous la direction de Malcolm X, font parler d'elles, la discipline et la parfaite organisation des musulmans augmentent leur popularité chez les noirs, que la prise de conscience d'alors nomme désormais afro-américains. En 1959, Malcolm X fonde le journal de la nation d'Islam : "Muhammad parle". Cette même année, il fonde un nouveau Temple à Los Angeles et voyage en Afrique, où certain pays avaient fait savoir à la nation d'Islam qu'ils appréciaient l'action mené par les musulmans pour la communauté des africains d'Amérique descendant d'esclaves. Les musulmans noirs sont alors montrés par les médias et la société américaine comme des extrémistes qui enseignent la haine.
Elijah Muhammad, réclame un état noir indépendant sur le sol d'amérique, il pense que blancs et noirs ne pourront etre reconnu égaux que si les blancs laissent les noirs fondé leur propres état, contrairement à d'autres leader noirs, Elijah Muhammad ne veux pas l'intégration des noirs dans la société blanche : "égaux mais séparés". Des noirs expriment ouvertement leur désaccord et leur mécontentement avec les idées mises en avant par le nation d'Islam ; les blancs quant à eux sont terrorisés : "C'est là une constante du comportement du Blanc à l'égard du Noir. Chez le Blanc l'autosatisfaction n'a d'égal que sa stupéfaction lorsqu'il découvre que ses victimes ne partagent pas ce sentiment. Tout allait bien en Amérique, pendant des siècles, au temps où ses victimes exploitées, brutalisées, lui donnait du "Oui m'sieur", du "Oui, maître" et jouaient les Oncle Tom. Maintenant c'est différent". Malcolm devient très médiatisé, participe à de nombreuse émission de télévision, et s'exprime lors des grands meeting de la nation d'Islam. La popularité de Malcolm, ne va pas tarder à inquiéter et les autorités du pays et les autres membres de la nation d'Islam craignant que Malcolm ne vole la vedette.
  
En 1960 naît la deuxième fille de Malcolm et Betty : Kubilah, deux en plus tard c'est Ilyasah qui naît, puis en 1964 naîtra la quatrième fille du couple : Amilah. Malcolm est sans cesse occupé, tout son temps est consacré à la nation d'Islam et à Elijah Muhammad, dont il est le représentant officiel. Il est désolé de ne pouvoir passé plus de temps avec sa femme et ses filles, mais Betty comprend que la mission de Malcolm est d'ouvrir les yeux des noirs d'Amérique.Malcolm dont chacun des propos est abondamment commenté par les journaux ne manque pas d'exprimé son désaccord avec les autres leaders noirs. Malcolm X ne prône pas l'intégration, il veut apprendre aux noirs l'auto-défense face aux agressions et violences des blancs et de sa police. Lors de la grande marche sur Washington, durant laquel le pasteur chrétien Martin Luther King fera un célèbre discours, Malcolm ne manque pas de fustigé cette marche : "Peut-on imaginer pareil spectacle ? Les révolutionnaires en colère, aux pieds nus, et leurs oppresseurs marquaient la mesure ensemble au bord des bassins des jardins publics, dans des parterres de lys, chantaient des hymnes et grattaient leurs guitares en écoutant des discours de bons samaritains. Oui peut-on imaginer pareil spectacle alors que les masses noires d'Amérique vivaient - vivent encore - un cauchemar éveillé ?".
Au début des années 60, la nation d'Islam compte plus de cent Temples, elle est présente dans tous les Etats d'Amérique, et Malcolm est pour beaucoup dans cette réussite. Mais des jalousie se font sentir au seins de la nations à l'égard de Malcolm. Betty s'inquiète quand à leur situation financière, elle veut mettre de l'argent de côté, mais Malcolm ne veut pas paraître comme tirant un profit personnel de l'argent de la nation d'Islam, il convint Betty que si il devait disparaître, la nation s'occuperait d'elle et des filles, il se rendit plus tard compte que cela aurait été une erreurs. Dès 1962, Malcolm n'était même plus cité dans le journal de la nation d'Islam qu'il avait pourtant créer. Alors que les menaces de la part de la société blanche se faisait de plus en plus sentir, d'autre menace émanait de la nation d'Islam elle-même. Des rumeurs concernant Elijah Muhammad selon lesquels ils serait le père de plusieurs enfants illégitimes dont les mères se seraient vues excluent de la NOI, apparaissent aux yeux de Malcolm comme véridique, bien qu'ayant du mal à le croire. Il apprend aussi de la bouche d'autres musulmans excluent que Elijah Muhammad tenait, en privé, des propos contre Malcolm. En avril 63, Malcolm rend visite à Elijah Muhammad, qui se justifie en citant des passages bibliques dans lesquels les prophètes ne sont malgré tout que des hommes, avec leur défauts.
Le 22 novembre 63, le président Kennedy est assassiné à Dallas, Malcolm X interviewé sur ce sujet commentera que la violence de l'homme blanc à finit par se retourner contre lui, que l'on récolte ce que l'on sème. Elijah Muhammad désapprouve les propos tenu par Malcolm et que la presse met en première page. Malcolm se voit être exclus de la NOI pour 90 jours. Les membres de la Nation critiquent alors Malcolm au sein même des milieux musulmans.
"Je ne craignais pas la mort. La trahison était bien pire". Malcolm se rend vite compte qu'un piège s'est refermé sur lui. Le réconfort de Betty l'aide à surmonté cette épreuve, mais Malcolm est abattu par cette trahison. Il est désormais indésirable au sein de la nation d'Islam. Un proche de Malcolm fut chargé de piégé sa voiture, mais ce dernier trop fidèle ne le put. Il en fit part à Malcolm. désormais la NOI représentait le plus grand danger pour Malcolm. Il décide de rompre totalement les liens avec la nation. Mais il ne peut supporter l'inactivité, il a la lutte dans le sang, il vient du ghetto, et sa vie est consacrée à sortir les noirs de la misère. Il crée alors sa propre organisation. Une organisation regroupant des noirs de toutes religions, il accepte de s'associer à d'autre leader, et désormais il accepte l'aide extérieur des blancs. Il fonde alors une nouvelle Mosquée à New York. Les buts de cette nouvelle organisation sont : "éliminer l'oppression politique, l'exploitation économique et la dégradation sociale dont vingt-deux millions d'Afro-américains sont victimes". C'est alors que Malcolm décide d'effectuer le pèlerinage de la Mecque.
Le pèlerinage à la Mecque est l'un des 5 piliers de l'Islam, tout musulman en ayant la possibilité financière et physique doit l'effectuer au moins une fois dans sa vie. Ella, la demi-soeur de Malcolm, convertit à l'Islam grâce à lui, et qui des dizaines d'années plus tôt l'avait aceuillit à Boston lui avança l'argent qu'elle avait réservé à son propre pèlerinage pour qu'ainsi Malcolm puisse goûter au "vrai valeurs de l'Islam". Malcolm n'ignorait naturellement pas que les musulmans à travers la planète sont de toutes couleurs de peau. Il avait déjà rencontré des étudiant arabe et du moyen orient qui lui avait parlé de l'Islam qu'ils pratiquaient, mais en fervent disciple d'Elijah Muhammad, Malcolm X n'avait jamais plus approfondit la question. Malcolm fut présenté au docteur Youssef Chawarbi, un éminent savant, qui délivrai des visa pour la Mecque, nécessaire aux musulmans convertit aux USA. Arrivé au Caire, Malcolm se rendit compte que son combat n'y était pas inconnu et qu'il y jouissait d'une grande popularité. Malcolm rencontra nombre d'autre musulman de tous pays et de toutes couleur de peau qui s'apprêtaient à faire le pèlerinage. Par contre, tout le monde s'étonnait de voire un musulman américain. Malgré tout Malcolm trouva sa place parmi le groupe de pèlerin avec qui il était. Malheureusement il lui fut d'abord interdit l'accès au sanctuaire de la Mecque, car seul les musulmans peuvent y pénétrer et les autorités musulmane doutaient de cet américain musulman. La "mahgama charia", la haute cour musulmane examina le cas de Malcolm, qui responsable de la création de la casie totalité des Temples musulmans au Etats-Unis, se voyait aujourd'hui interdire l'accès à la ville Sainte. Les autorité musulmanes finir par accordé à Malcolm l'autorisation d'effectuer le pèlerinage, et ils lui apprirent les rites que Malcolm ignoraient. Malcolm effectua les rituelles accompagné de son moutawaf (guide), il fit 7 fois le tour de la Kabba, but l'eau du puits de Zem Zem, courra entre les collines de Safa et de Marwa, et gravit le mont Arafat, là en toute fraternité, il partagea ses impression avec d'autres musulman parlant anglais et partagea un dernier repas avec se coreligionnaire aux couleurs de peau si varié.
L'expérience spirituelle que représente le pèlerinage à la Mecque fit atteindre à Malcolm un nouveau stade de pensée. Il avait goûté au véritable Islam, à la véritable fraternité, qui le forçait à reconsidéré complètement nombres des pensées et croyances qu'il avait jadis, aux côté d'Elijah Muhammad. Désormais il était persuadé que la vrai pratique de l'Islam pouvait guérir les sociétés du fléau du racisme. Le pèlerinage à la ville Sainte a transformé Malcolm, comme son premier contacte avec l'Islam, en prison, l'avait déjà transformé. Désormais Malcolm Little devenu Malcolm X porte le nom musulman d'El-Hadj Malik El-Shabbazz.
Après un tour par quelques pays d'Afrique, où Malcolm constate encore une fois la réceptivité des africains à son message, il rentre aux USA, accueillit par la presse et par les mêmes problèmes, le même racisme.
En 1965, l'activité de Malcolm et de son organisation continue, Malcolm s'adresse alors à tous les noirs, à tous ceux qui veulent changer la société américaine. Mais la presse continue de le marginaliser comme un extrémiste, un violent qui veut armé les noirs. Plus la pensée de Malcolm s'affinait et s'emplissait de vérité et d'efficacité, plus il devenait un danger pour la société blanche américaine, et pour la nation d'Islam d'Elijah Muhammad.
"Je me réveille tous les matins sachant que j'ai gagné un jour de plus. Je vis comme un mort en sursis". Au début de l'année 65, Malcolm X est prié de quitter le territoire français, où il devait participer à un meeting d'étudiant africain. Il rentre alors à New York le 13 février. Dans le nuit du 14, un incendie d'origine criminel ravage sa maison, lui, Betty (enceinte) et les 4 filles s'en sortiront indemne. Malcolm accuse la NOI, de vouloir sa mort et celle de sa famille. Le dimanche 21 février, Malcolm doit tenir une conférence à la salle de bal de l'Audubon. Sa famille doit y assister. Malcolm avait depuis quelques temps refusé les fouilles à l'entrée des meeting. Il entra dans la salle de bal d'un pas lourd, vers quatorze heures. Il commençait à regretter d'avoir attribué à la NOI l'incendie de sa maison. "Il est arrivé depuis des choses trop importante pour être l'oeuvre des musulmans. Je sais ce qu'il sont capable de faire. Depuis les choses sont allées plus loin, elles les dépassent. Au fond je ne devrai pas prendre la parole aujourd'hui. Je vais essayer de détendre l'atmosphère en disant aux Noirs de ne pas se bagarrer entre eux. Ca fait partie de la manoeuvre du Blanc. Moi je ne me bats contre personne. On n'est pas là pour ça". Le révérant Milton Galamison, qui devait participer au meeting n'arrivait pas. Benjamin X prit la parole pour ouvrir le meeting. Quand Malcolm monta au pupitre, il salua l'assemblée par la salut musulman As Salam Aleikoum. La foule lui répondit. Au 8e rang un homme se leva s'écriant "Otez votre main de ma poche". L'assemblée surprise se retourna. Malcolm demanda aux frères de se calmer. Au premier rang trois hommes se levèrent et déchargèrent leurs armes sur Malcolm X qui s'éfondra sur les chaises derrière lui. L'assemblée plongea à terre. Betty protégea ses filles, puis accouru vers son mari. Malcolm X transporté à l'hôpital était déjà mort.
"Cher Papa, je t'aime tant. Mon Dieu, mon Dieu, comme je voudrais que tu ne sois pas mort". (Attilah Shabbazz, 6 ans)  
  
Du 23 au 26 février, le corps de Malcolm X fut exposé. De nombreux hommes et femmes, noirs, blancs, jaunes, de toutes origines et religions vinrent lui rendre un dernière hommage. Le Cheikh Ahmed Assoun, accomplit les rites funéraires musulmans ; alors qu'Elijah Muhammad de son côté proclamait : "c'est une étoile qui a quitté le droit chemin ! Et celui qui tentera d'étouffer le souffle d'Elijah Muhammad court déjà à sa propre fin !".
_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Framboise
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 870
Localisation: France - Lorraine
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 22 Fév - 02:30 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

Teiwas a écrit:
« Je t'aime - cette parole est la plus mystérieuse qui soit, la seule digne d'être commentée pendant des siècles. »
Christian Bobin 
Christian Bobin, né le 24 avril 1951 au Creusot en Saône-et-Loire où il demeure, est un écrivain français.
À la fois poète, moraliste et diariste, il est l'auteur d'une œuvre fragmentaire où la foi chrétienne tient une grande place, mais avec une approche distanciée de la liturgie et du clergé. Pour les Valentins/Valentines :
Et, comme chaque jour je t'aime davantage,
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain
Qu'importeront alors les rides du visage,
Si les mêmes rosiers parfument le chemin ?
 

j'ai offert à ma maman 3 livres de C Bobin pour son anniversaire, mais c'est elle qui a choisi l'auteur!(je n'ai aucun mérite)
je ne savais pas qu'il était du Creusot :p

Teiwas a écrit:
            

gourmand j'aime bien ce proverbe! rire      please    funny
_________________
la vie, c'est comme le vélo: si tu n'avances pas, tu tombes..
Revenir en haut
Teiwas
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2011
Messages: 4 855
Localisation: Australia -Red Center
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 10:34 (2015)    Sujet du message: Pensées pour 2015 Répondre en citant

«La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis.»
Martin Luther King – La Force d’aimer

_________________
Il n’y a point de génie sans un grain de folie
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:37 (2016)    Sujet du message: Pensées pour 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    au-delà de notre essence. Index du Forum -> Au delà de notre essence.Further than our essence -> Sagesse-wisdom -> Citations-quotes -> Archives 2014/2015 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com