On s'impatiente ? pas de panique dans quelques instants votre page s'affichera

au-delà de notre essence. :: mise au ban des Droits de l’Homme à l’ONU
au-delà de notre essence.  Index du Forum

au-delà de notre essence.
Discussions de tout et de rien , selon les états d'âme et tout ce qui nous touche .Franco-anglais.Bienvenue à tous.Welcome to all.


mise au ban des Droits de l’Homme à l’ONU

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    au-delà de notre essence. Index du Forum -> Notre quotidien- Everyday life -> Notre Gazette - Our Gazette. -> Le canard déchainé
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ataraxia
Conseil des Anciens
Conseil des Anciens

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2012
Messages: 1 565
Féminin Poissons (20fev-20mar) 狗 Chien

MessagePosté le: Mer 12 Juin - 01:51 (2013)    Sujet du message: mise au ban des Droits de l’Homme à l’ONU Répondre en citant

c est pas faux!!

 !La France socialiste mise au ban des Droits de l’Homme à l’ONU, la nouvelle version de l’arroseur arrosé




 M. Grégor Puppinck, directeur du Centre Européen pour les Droits de l'Homme et la Justice, au Conseil des droits de l'homme à Genève lors de la 23ème session régulière, le 6 juin 2013.

L'Examen Périodique Universel (EPU) est un mécanisme des Nations-Unies par lequel le Conseil des Droits de l'Homme passe périodiquement en revue les actions de chaque Etat membre de l'ONU dans le domaine des droits de l'homme. Chaque Etat examiné fait l'objet de critiques et de recommandations et présente en retour les mesures qu'il entreprend pour améliorer la situation sur son territoire. L'ECLJ, en tant qu'organisation non gouvernementale (ONG) accréditée auprès des Nations-Unies a la faculté d'intervenir oralement devant le Conseil des Droits de l'Homme, ce qu'elle fait régulièrement pour défendre et promouvoir en particulier les libertés de religion, de conscience et d'expression à travers le monde. C'est la première fois que l'ECLJ intervient pour dénoncer des violations des droits de l'homme par un pays européen. (voir www.eclj.org/un/ ) De telles interventions permettent d'exposer publiquement des violations des droits de l'homme, et autant que possible, de contribuer à améliorer la situation dans les divers pays en cause.

Merci Monsieur le Président,

Dans le cadre de l'Examen Périodique Universel, l'ECLJ souhaite attirer l'attention du Conseil des droits de l'homme sur des événements graves qui se produisent actuellement en France en matière de contrôles d'identités, d'arrestations et de détentions arbitraires ainsi que de violences policières.

Depuis plus de huit mois, des millions -- je dis bien des millions- de français manifestent pacifiquement dans toute la France pour défendre la famille et les droits des enfants contre une loi nouvelle qui crée un droit à l'adoption d'enfants et au mariage par les couples de même sexe. Ce mouvement social est le plus important en France depuis Mai 68.

Plutôt que de tenir compte de ce mouvement, le gouvernement a menacé de l'interdire, il le réprime par l'usage abusif de gaz lacrymogènes contre la foule, par des violences policières, des arrestations et des détentions arbitraires par centaines, je dis bien -- arbitraires et par centaines.

Monsieur le Président,
Du 24 au 26 mai, ce sont 350 personnes qui ont été interpellées (par la Police parisienne) et détenues en garde à vue jusqu'à trois jours durant. Sur ces 350 détenus, sept seulement ont été condamnés, très légèrement. L'arrestation des 343 autres était arbitraire et politique.
En plus, des centaines d'autres personnes ont été arrêtés et retenus pendant plusieurs heures au prétexte de contrôles d'identités. Souvent, elles ont été arrêtées « au faciès », parce qu'elles portent ce vêtement marqué du symbole du Mouvement.
A aucun moment, la légalité de ces arrestations n'a été contrôlée par un magistrat indépendant.
Ces manifestants sont à présent fichés, leurs identités et empreintes sont conservées par la police. En outre, le gouvernement a ordonné l'identification dans l'armée des officiers proche du mouvement.
L'ECLJ documente tous ces cas de répression : nous recevons de très nombreux témoignages, notamment de victimes de brutalités policières, y compris sur des enfants et des mères de famille.
Monsieur le Président, cette répression doit cesser et être dénoncée.Elle démontre en particulier un dysfonctionnement grave des procédures de contrôles d'identité et de gardes à vues.

L'ECLJ invite donc respectueusement le Conseil des Droits de l'Homme à se saisir de ces violations particulièrement graves pour un pays qui se targue d'être exemplaire dans le respect des droits de l'homme.

Je vous remercie.
_________________
Tu ne peux pas espérer si tu ne cherches pas l’inespéré.Si tu n'espères pas l'inespéré, tu ne parviendras pas à le trouver : inexplorable, inaccessible est son chemin.


(héraclite
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Juin - 01:51 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    au-delà de notre essence. Index du Forum -> Notre quotidien- Everyday life -> Notre Gazette - Our Gazette. -> Le canard déchainé Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com